x
+ 33 (0)4 94 79 22 53

QUAND LA CÔTE D'AZUR
PREND L'ACCENT ITALIEN

Découvrir Nice, ses promenades, ses boulevards…

L’hymne officieux de Nice est « Nissa la Bella », et on ne peut qu’être d’accord avec cette description quand on passe quelques jours dans la plus grande ville de la Côte d’Azur. La beauté de Nice vient des manoirs du 19ème siècle sur ses promenades et boulevards, du vieux quartier italien de la ville et du terrain naturel accidenté qui offre d’innombrables points de vue merveilleux. Les artistes ont toujours aimé ce décor, rendu encore plus beau par la lumière unique. Nice est donc désormais aussi l’un des meilleurs endroits où aller en Europe pour les galeries d’art, avec des musées dédiés à Chagall et Matisse. Ajoutez à cela une excellente cuisine, un climat parfait et plus qu’un soupçon de glamour azuréen… on est bien dans un paradis méditerranéen.

Top 10 des incontournables à Nice

Nous avons sélectionné dix des principaux lieux qui valent détour, notamment en famille.

La Promenade des Anglais

La Promenade des Anglais est le site le plus emblématique de la ville. Bien plus qu’une simple grande passerelle à côté de la Méditerranée, elle fait partie intégrante de la vie urbaine et du tourisme Nice depuis la construction de ce remblai dans les années 1820. Les défilés du bouillonnant Carnaval de Nice se déroulent ici en février. Le reste de l’année, la belle avenue fait le bonheur entre autres des familles, des joggeurs ou des skateurs. La promenade s’étend sur sept kilomètres. Du côté est, elle est bordée de palais royaux du 19ème siècle. On peut s’assoir sur les bancs et profiter de l’ombre des pergolas et des palmiers.

La vieille ville

La partie la plus ancienne de la ville tranche ostensiblement avec les larges boulevards ou les vastes places de niçoises, en particulier la place Masséna. C’est un maillage de ruelles avec des magasins et des restaurants locaux, ombragé par de grands immeubles d’appartements ocre et dominé à l’est par la Colline du Château. Glaciers, crêperies et cafés affluent sur les places, souvent animées jusqu’au petit matin. On ressent parfaitement les influences italiennes dans l’architecture et le cadre en général, ce qui n’est pas une coïncidence car Nice n’était pas française jusqu’au traité de Turin en 1860.

Le parc de la Colline du Château

Dans le parc au sommet de cette colline escarpée du côté est de la ville, on découvre certains des plus beaux panoramas de la Côte d’Azur. Site incontournable du tourisme Nice, cet endroit offre un joli point de vue pour admirer Nice et la mer azuréenne dans la Baies des Anges. La vue est tellement belle que les visiteurs y restent le plus longtemps possible. Plusieurs lieux d’intérêt sont visibles depuis le château, dont l’hôtel Negresco et le port à l’est. Ceux qui en ont la force iront jusqu’au sommet à pied depuis la vieille ville. Autrement, on emprunte un ascenseur gratuit (recommandé en été).

Le parc Phœnix

Le parc Phœnix se situe à l’extrémité ouest de la Promenade des Anglais. S’étendant sur sept hectares, le domaine fait partie des lieux d’intérêt incontournables quand on séjourne à Nice avec des enfants. L’entrée est d’ailleurs gratuite pour les plus jeunes. Le parc niçois comprend vingt zones thématiques, avec 2 500 espèces végétales poussant autour des étangs, dans une serre moderne (l’une des plus grandes d’Europe) et dans différents jardins. Les visiteurs pourront aussi observer les animaux dans leurs enclos ou terrariums, dont des tortues, des loutres et des araignées tropicales. Les canards mandarins, les flamants roses du Chili ou encore les iguanes errent quant à eux librement dans la serre.

La cathédrale de Nice

L’art sacré a aussi toute sa place dans le tourisme Nice. La cathédrale Sainte-Reparate se situe dans la vieille ville. Elle présente un extérieur relativement simple, mis à part son dôme à motifs. Un visiteur occasionnel de la place pourrait même ne pas se rendre compte qu’il s’agit de la cathédrale de la ville. A l’intérieur, c’est une toute autre histoire, et l’édifice religieux prend de nouvelles dimensions une fois que l’on franchit ses portes. L’église fut construite au 17ème siècle avec un design baroque somptueux, composé de dix chapelles très ornées de sculptures, de peintures et de dorures. Les influences des pays voisins sont tangibles. C’est en effet le genre d’édifice que l’on peut trouver dans des villes espagnoles ou surtout italiennes.

Le marché du Cours Saleya

Situé dans le vieux quartier de Nice, ce joli marché aux fleurs s’installe tous les jours sauf le lundi où il est remplacé par un marché aux puces. On y trouve également des produits frais, des spécialités régionales comme la socca faite sur place. Cette spécialité est également consommée à Vintimille et jusqu’aux environs de La Spezia, dans le Nord-Ouest de l’Italie, où elle porte le nom de « farinata ». Quant à fleurs, elles proviennent pour l’essentiel de Provence et des Alpes-Maritimes. De nombreux vendeurs proposent au public des échantillons gratuits. Les étals de fleurs restent ouverts le plus longtemps, jusqu’à 17 h 30.

Les plages

Les plages de Nice sont caillouteuses. Peu propices aux bains de soleil, elles offrent néanmoins de jolis cadres pour les promenades. On retrouve à Nice des plages privées où le confort est au rendez-vous, notamment avec les chaises longues et parfois même du sable. Partout ailleurs, on peut toujours passer un après-midi de détente au soleil, mais les courants peuvent être un peu forts pour les plus petits. La plage familiale idéale se trouve de l’autre côté du Mont Boron à Villefranche-sur-Mer, où les eaux sont peu profondes et protégées de la mer par les promontoires du Cap de Nice et du Cap-Ferret.

Le monastère de Cimiez

Ce monastère gothique perché au nord du centre a fondé par les Bénédictins dans les années 800. On y arrive le long du boulevard de Cimiez, l’une des artères les plus impressionnantes de Nice, bordée notamment par des hôtels et des hôtels particuliers du 19ème siècle. Les bâtiments du monastère datent des 14ème et 15ème siècles, avec de belles fresques des années 1500. Mais la plupart des visiteurs font l’ascension essentiellement dans le but d’admirer les somptueux jardins, composés de parterres de fleurs, des topiaires, de pelouses géométriques, de pergolas et d’une terrasse avec une vue incroyable sur la ville. Ces jardins sont les plus anciens de la Côte d’Azur, aménagés en 1546.

Le Cap-Ferrat

Le tourisme Nice est aussi l’occasion d’explorer des endroits situés dans les environs de la ville. Véritable synonyme de luxe et d’argent de la French Riviera, le Cap-Ferrat est à vingt minutes à l’est de Nice, sur le boulevard panoramique Napoléon III. Les visiteurs y sont éblouis par les demeures sensationnelles du tournant du siècle. L’une d’entre elles, la villa Ephrussi de Rothschild, est ouverte au public et regorge de peintures, de sculptures et de meubles précieux. Comme le célèbre sentier du Cap d’Antibes, le Cap-Ferrat est également bordé par un sentier côtier où l’on peut prendre de belles photos de ce littoral accidenté mythique de la Côte d’Azur et du massif de l’Esterel. Ce chemin est également le moyen le plus pratique pour se rendre sur les plages du côté est de la ville.

Le Mont Boron

Entre le port de Nice et le Cap-Ferrat se trouve un pic qui s’élève à près de 200 mètres au-dessus de l’eau. C’est un rare terrain dégagé laissé aux oliveraies, caroubiers et pins. Les visiteurs peuvent marcher du côté sud-ouest où Nice se déroule au loin à côté de la Baie des Anges. Depuis ce site, même la Colline du Château paraît toute petite. De l’autre côté, on admire une belle vue sur le Cap-Ferrat, tandis qu’on longe la crête jusqu’à au front du Mont Alban. Ce bastion fut construit au milieu du 16ème siècle et est ouvert au public en été.

Que faire à Nice quand il pleut ?

Si jamais la météo vous joue des tours, ne vous découragez pas. Il y a en effet plein d’activités que vous pourrez pratiquer ou qui vous aideront, si vous voyagez en famille, à occuper les enfants.

La visite de musée

C’est une activité plutôt classique par mauvais temps. En même temps, cela permet de se cultiver et d’assouvir la curiosité des plus jeunes. Nous avons sélectionné les meilleures adresses niçoises.

Le musée Marc Chagall

Marc Chagall, peintre biélorusse naturalisé français en 1937, était impliqué dans la conception de ce musée ; il a d’ailleurs décidé que toutes ses œuvres y soient exposées. C’est encore lui qui a configuré l’aménagement des jardins et conçu les vitraux de la salle de concert. A bien des égards, le musée est une œuvre d’art cohérente en soi. La principale raison pour laquelle il a fut créé était de loger la série de dix-sept peintures de Chagall aux thèmes bibliques. Parmi celles-ci figure le célèbre triptyque Résistance-Résurrection-Libération, peint avant, pendant et après la seconde guerre mondiale.

Le musée Masséna

Cette villa du 19ème siècle sur la Promenade des Anglais fut donnée à la ville parle du de Rivoli en 1919 à condition qu’elle soit ouverte au public en tant que musée d’histoire locale. Il faut aller voir à quoi ressemble le décor intérieur de l’un de ces manoirs Belle Epoque. Le domaine dispose de jardins conçus par Edouard André, qui a élégamment conçu ceux du Casino de Monte-Carlo. Les visiteurs se laissent fasciner par ce mélange de curiosités à l’intérieur, comme le masque de mort de Napoléon et une tiare appartenant à son épouse, l’impératrice Joséphine, sans compter la collection d’art français du 19ème siècle du deuxième étage. On peut visiter le musée Chagall et de nombreuses autres attractions avec un seul billet, valable pendant quarante-huit heures ou sept jours.

Les autres musées d’art

Parmi les autres adresses qui valent le détour, on retrouve notamment le musée Matisse, qui possède l’une des plus grandes collections au monde d’œuvres impressionnistes. Il y a aussi le Musée des arts asiatiques, situé sur la Promenade des Anglais, juste derrière le parc Phoenix, avec un pavillon où les visiteurs peuvent assister à une authentique cérémonie du thé japonaise. Vient ensuite le MAMAC (Musée d’art moderne et d’art contemporain) dont la collection comprend des œuvres d’Andy Warhol, Roy Lichtenstein et Yves Klein.

Le bowling

Le « bowling Nice Acropolis » est situé sur l’Esplanade Kennedy. L’établissement dispose d’une petite salle d’arcade. C’est un lieu de rencontres connu de tous, où habitants et visiteurs viennent vivre leur passion.

Le patinage à glace

Non loin d’Acropolis et du bowling se trouve la patinoire Jean Bouin. C’est l’endroit parfait pour une petite session de glisse. L’établissement dispose également d’une piscine. On peut y louer tous les équipements qu’il faut, y compris les gants.

L’escape game

L’escapade game est une aventure ludique à expérimenter entre amis ou en famille. Parmi les adresses les plus connues à Nice, on retrouve notamment « I Lock U » et « Fox in a Box », toutes deux situées en centre-ville.

Aller au cinéma

Rien de mieux que le centre-ville pour une bonne soirée ciné avec les enfants. ce secteur de la ville compte trois salles de cinéma : Pathé Masséna et Pathé Paris, toutes deux situées sur l’avenue Jean Médecin, ainsi que Variétés, située sur l’avenue Victor Hugo. Bien d’autres options s’offrent à vous, comme une escapade à Monaco, notamment pour une visite au Musée océanographique, mais aussi un laser game, les jeux vidéo en réalité virtuelle (salle « Game Over », au 14 boulevard Riquier), ou encore la fête foraine (Luna Park).

Les incontournables dans les environs de Nice

La plupart des visiteurs prennent le temps de faire des excursions dans les alentours. La région autour de la ville foisonne en attractions magnifiques. Nous avons sélectionné quelques-uns des endroits à ne pas manquer autour de « Nissa la Bella » :

Villefranche-sur-Mer

Difficile de résister à l’envie de faire un détour dans cette belle destination typiquement méditerranéenne. La vieille ville fait bien sûr partie des sites incontournables. Il en est de même pour le port de la Darse ou encore la citadelle Saint-Elme.

Saint-Jean-Cap-Ferrat

Saint-Jean-Cap-Ferrat s’apprécie pour sa proximité avec Monaco. On peut rejoindre la principauté en vingt-cinq minutes environ (via M6098). Cette proximité présente un avantage majeur pour les Français qui souhaitent découvrir cette prestigieuse cité-Etat : à Saint-Jean-Cap-Ferrat, les hébergements sont bien plus abordables, et certains en profitent pour faire des allers-retours.

Eze village

Ce petit village perché au-dessus de la mer fait partie des « plus beaux villages de France ». Parmi les lieux à visiter, il y a notamment le jardin exotique d’Eze.

Menton

Cette petite située aux portes de l’Italie doit sa réputation en partie à la Fête du citron. Elle s’apprécie aussi pour son ensoleillement et pour le charme authentique de sa vieille ville.

Antibes

Le Fort Carré, une défense datant du 16ème siècle, est l’un des monuments les plus emblématiques de la ville. Le vieil Antibes vaut lui aussi le détour, d’autant que le secteur regorge de bons restaurants. Le tour du Cap d’Antibes est aussi une activité à faire.

Cannes

La ville la plus prestigieuse du monde du septième art vaut évidemment le détour. Promenade sur la « Croisette », visite des îles Lérins… il y a tant d’activités à faire à Cannes.

Monaco

Palais princier, Roseraie Princesse Rose, Collections des Anciennes Voitures, Musée océanographique… la principauté monégasque regorge de lieux d’intérêt qui attirent de nombreux visiteurs, dont beaucoup sont en provenance de villes françaises plus ou moins proches.

Les villages alentours de Nice

On pense en particulier à Peille et Saine-Agnès, mais aussi Coaraze…

Que voir à Nice en une journée ?

Quand on n’a pas beaucoup de temps devant soi, la promenade à pied reste la solution la plus pratique. D’autant que Nice n’est pas très grande. Pour ceux qui ne souhaitent pas vraiment marcher toute la journée, ils peuvent toujours passer l’après-midi à la plage ou visiter des musées en centre-ville, en particulier le musée Masséna et le MAMAC. Indépendamment de l’itinéraire choisi, un détour sur la Colline du Château est aussi à prévoir. Le site offre un panorama d’une beauté fascinante sur Nice et les paysages alentour.

Visiter Nice en deux jours

Séjourner deux jours à Nice nous laisse suffisamment de temps pour explorer les environs, y compris Antibes, Cannes ou Monaco. En plus des activités suggérées pour une journée de visite, voici une idée de parcours pour la deuxième journée du tourisme Nice :

  • Promenade sur le sentier du littoral, de Nice à Villefranche-sur-Mer ;
  • Visite de Villefranche-sur-Mer, de son port, sa plage et sa citadelle Saint-Elme ;
  • Pause-déjeuner dans un restaurant en bord de mer ou dans la vieille ville ;
  • Promenade sur la colline du Mont Boron, appréciée pour sa forêt de pins mais surtout pour sa belle vue sur Nice et la rade de Villefranche-sur-Mer ;
  • Visite du fort du Mont Alban qui offre lui aussi une belle vue sur la rade de Villefranche-sur-Mer ;
  • Retour à Nice à pied (30 à 45 minutes) ou en bus depuis le plateau du Mont Boron.

Visiter Nice en trois jours

Les activités suivantes sont à faire en plus de celles suggérées pour les deux premières journées de visite, mentionnées plus haut :

  • Prendre à Nice le bus 82 pour rejoindre Eze village ;
  • Explorer le jardin exotique d’Eze ;
  • Prendre le Chemin de Nietzsche pour descendre, et profiter d’une vue imprenable sur la mer et les villes environnantes ; ce chemin mène jusqu’à Eze plage ;
  • Prendre ensuite le bus 100 des lignes d’azur pour rejoindre Menton et visiter sa vieille ville ;
  • Faire un détour au cap Martin en arpentant le sentier du bord de mer ;
  • Arpenter la Promenade Le Corbusier en direction de Roquebrune-sur-Argens ou même jusqu’à Monaco ;
  • Visiter Monaco, et pour rentrer, prendre à nouveau le bus 100.

Passer une semaine à Nice

Ce séjour permet d’explore de nombreux sites niçois et des environs. En plus des trois premières journées mentionnées plus haut, voici ce qu’il il y a à faire durant le reste du séjour :

Jour 4

La plupart des visiteurs qui passent plusieurs jours sur la Côte d’Azur optent pour des journées tranquilles. Pour la quatrième journée, on peut par exemple commencer par une ascension sur la Colline de Cimiez, un site rendu célèbre notamment par son parc et ses musées. Pour l’après-midi, on a le choix entre une promenade sur la plage ou dans la vieille Ville ; on peut aussi boire un verre sur le Cours Saleya ou encore faire du shopping sur l’avenue Jean Médecin.

Jour 5

On prend la direction d’Antibes avec le bus 200 ou en train. C’est l’occasion de visiter le Fort Carré, la vieille ville ou de faire le tour complet ou partiel du Cap d’Antibes.

Jour 6

Cannes est évidemment une destination incontournable. On peut aussi en profiter pour faire une escapade en bateau vers les îles de Lérins.

Jour 7

On termine l’aventure en prenant le bus 15 au départ de Nice pour rejoindre Saint-Jean-Cap-Ferrat, que ce soit pour faire le tour du Cap ou pour profiter de moments de détente sur la plage de Passable ou celle des Fosses.

INFORMATIONS UTILES :

 

Distance entre le camping Cap Taillat et Nice : 118 kilomètres

 

Adresse : 5 Promenade des Anglais,
06302 Nice
Téléphone : 0 892 70 74 07 (numéro surtaxé)